« le budget de Chatou | Accueil | L'euro, bouc émissaire inflationiste... »

17 janvier 2007

Commentaires

Xavier Lecourt

je suis d'accord avec vous, H.G Poettering sera un tres bon president du parlement européen. Cela coincide aussi avec la presidence Allemande . Le couple Merkel Poettering devrait permettre a l'europe institutionnelle de rebondir!

cordialement

Xavier Lecourt
Mouvement Européen

pierre magnier

Les musiques préélectorales se font entendre, avec les dysharmonies habituelles, mais où est donc l’Union européenne dans les prestations médiatiques et les programmes annoncés? Dix-huit mois après le "non" français, l’Europe est en berne dans les esprits.


La petite musique préélectorale française, où se multiplient les notes discordantes, semble rassurer sur la santé démocratique de notre pays, pour les partisans de ce système.


Ce qui navre, c’est l’absence sidérante du thème européen. Depuis le rejet grotesque du projet de traité constitutionnel, la démonstration de l’immaturité du prétendu « camp du non » s’est ébrouée d’indigne façon : aucune union constructive n’a été accouchée de leurs gesticulations en fanfare, aucun interlocuteur crédible n’a pu porter leurs protestations scandées comme une première marche fondatrice d’une nouvelle Europe : rien !

Sylvie Poiret

Bonjour M. Fournier
Ne pensez vous pas que les collectivités locales devraient faire un effort pour commemorer la signature du Traité de Rome. C'est tout de même un acte historique et fondateur. Alors, au dela des querelles Oui- Non du referendum, Il me semblerait utile de faire acte de pédagogie....
Bon courage et merci de votre engagement européen..rares sont les élus qui s'investissent sur ce sujet!!!

martin Lipert

Il n’y aura pas de nouvelle étape positive et partagée par les pays de l’Union s’il n’y a pas transparence sur la méthode poursuivie et une prise en compte de l’intérêt collectif des citoyens. et pour l'instant , nous n'en prenons pas la voie.
Comme on sait par ailleurs qu’il n’y aura pas d’avancée européenne sans consensus, on voit la limite des procédés référendaires lorsqu’il s’agit de définir les voies de la construction européenne.A mon sens,le rôle de la société civile est un élément fondamental et incontournable pour la suite de la construction européenne.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.